L'Université Publique De L'Artibonite Gonaïves - Haïti Perspectives

Copy and paste this link to your website, so they can see this document directly without any plugins.



Keywords

pour, avec, dans, Elle, l’UPAG, l’Université, développement, plus, publiques, UPAG, L’UPAG, sciences, supérieur, gestion, d’un, programmes, professeurs, ressources, personnel, universités, petite, gourdes, l’Artibonite, Publique, rectorat, sont, crise, fait, financière, Haïti

Transcript

Haïti Perspectives , vol. 5 • no 2 • Été 2016 31
L’Université Publique
de l’Artibonite Gonaïves :
un outil de développement régional
et de réforme de l’enseignement
supérieur haïtien
P. Roldano Auguste
Résumé : Fondée par l’État haïtien le 5 janvier 2007, l’Université Publique de l’Artibonite aux Gonaïves (UPAG) possède trois facultés, soit de sciences infirmières,
d’éducation et d’administration. Elle accueille 1 400 étudiants et possède 80 professeurs et un personnel administratif de 45 membres. Dr Michel Saint-Louis, de
regrettée mémoire, fut son premier recteur. Comme les autres UPR, elle est menacée par une crise financière et salariale. Cependant, les démarches administratives pour la construction de son campus avancent lentement. L’UPAG développe une fructueuse collaboration avec la City University of New York (CUNY) dans le
domaine de la santé. Des démarches sont en cours pour une coopération avec d’autres universités pour offrir de nouveaux programmes, notamment en éducation
préscolaire et en agronomie. Elle lancera bientôt un programme de master en économie et gestion des collectivités territoriales.
Rezime : « Université Publique de l’Artibonite aux Gonaïves » (UPAG), se yon zouti desantralizasyon pou soulaje popilasyon Latibonit  lan ki te swaf fòmasyon ak
edikasyon siperyè. Se yon zouti devlopman ekonomik ak sosyal. UPAG gen vizyon pou ekselans nan pedagoji ak nan domèn rechèch nan plizyè disiplin tankou
edikasyon lasante ak jesyon. UPAG te kòmanse louvri pòt li de batan jounen ki te 5 Janvye 2007 la avèk twa fakilte : syans infimyè, syans edikasyon ak syans
administrasyon. Se Doktè Dr Michel St-Louis ki te premye rektè li. Direksyon UPAG gen yon rektora. Se yon konsèy etidyan, CONEUPAG, ki regle koze ki konsènen
etidyan yo. Demach pou bati Kanmpis UPAG a ap vanse ti pa ti pa. Pwoblèm ki pi frape UPAG se pwoblèm lajan ak bidjè, menm si genyen pwogrè ki fèt pandan
lane 2015-2016 la. UPAG ap travay pou li mete nouvo pwogram sou pye pou satisfè bezwen popilasyon an. Pou sa fèt, UPAG devlope relasyon patenarya ak inivèsite ki anndan Ayiti ansanm ak inivèsite ki aletranje. UPAG ap travay pou kesyon desantralizasyon ak devlopman tounen yon reyalite nan rejyon Latibonit lan..
1. INTRODUCTION
L a création de l’Université Publique de l’Artibonite aux Gonaïves (UPAG) est une réponse de l’État haïtien aux
attentes de la population de l’Artibonite. Ce faisant, l’État
entame dans les faits le processus de décentralisation effective
du pays en vue de trouver des solutions adéquates aux problèmes auxquels se heurtent les jeunes vivant dans une situation
de grande précarité en termes d’offre de formation et obligés
de partir vers la capitale ou à l’étranger pour poursuivre leurs
études universitaires.
Ainsi, la mission de l’UPAG, outre la décentralisation du pays,
est de contribuer au développement socioéconomique par la
formation des ressources humaines qualifiées et par des appuis
technologiques qu’elle apporte aux administrations publiques
et parapubliques, particulièrement aux collectivités territoriales
et aux entreprises publiques et privées.
L’UPAG vise aussi l’excellence académique en favorisant le plein
épanouissement de ses étudiants par l’acquisition des connaissances et le développement continu de leurs compétences. Elle
entend mettre sur pied des centres de recherche sur les thématiques de la gestion des ressources humaines, de la gestion des
ressources agricoles, de la gestion des petites et moyennes entreprises (PME), de la santé communautaire, de l’épidémiologie, de
l’échec scolaire et du développement de la petite enfance. Mais
le manque de moyens financiers et de ressources humaines ne
permet pas d’avancer dans ces domaines de recherche si importants pour le développement du pays et de l’institution.
Haïti Perspectives , vol. 5 • no 2 • Été 2016 32
Cahier thématique – Universités publiques en région
2. PRÉSENTATION DE L’UPAG
L’UPAG est un établissement public d’enseignement supérieur
placé sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale et de
la Formation professionnelle (MENFP). Elle a ouvert ses portes
le 5 janvier 2007 avec trois facultés : la Faculté des sciences de
l’éducation1 (FSED), la Faculté des sciences infirmières (FASI) et
la Faculté des sciences économiques, comptables et de gestion2
(FSECG). Elle a démarré avec un effectif de 300 étudiants, et le
personnel enseignant et administratif comptait 25 personnes.
Dr Michel Saint-Louis, de regrettée mémoire, fut son premier
recteur.
L’UPAG est gérée par un rectorat qui constitue un collège de
pairs formé de trois doyens, d’un secrétaire général, d’un recteur remplissant la fonction de président et d’un représentant
du corps des professeurs (conseil académique). Un administrateur et un comptable s’ajoutant au rectorat forment le conseil
administratif. Un conseil des étudiants, le CONEUPAG, a été
créé pour faciliter la gestion de la vie étudiante sur le campus
de l’UPAG par le secrétariat général. Les étudiants ne sont pas
représentés au rectorat dans ses réunions et délibérations en
conseil, mais le président du CONEUPAG est souvent invité
par le rectorat à lui présenter les doléances et revendications de
ses membres.
Pour l’année 2016-2017, l’UPAG atteindra plus de 1 400 étudiants, avec un effectif du personnel enseignant de plus de
80 professeurs (à temps plein, à temps partiel et chargés de
cours) et plus de 45 membres du personnel administratif. Elle
possède un terrain de 27 carreaux et les démarches administratives pour la construction de son campus avancent lentement
mais sûrement.
3. DÉFIS MAJEURS
Sur le plan managérial, l’UPAG fait face à une crise financière
due à la crise politique du pays en général et à un traitement en
parent pauvre des universités publiques régionales (UPR) par
le MENFP en particulier. En effet, depuis le mois de septembre
2015, l’UPAG est en proie à des problèmes budgétaires majeurs.
Sur les 12 000 000 gourdes allouées à l’UPAG depuis tantôt
neuf ans, 8 000 000 gourdes ont été reçues en deux tranches, ce
qui laisse l’Université avec plus de 4 000 000 gourdes d’arriérés
de salaires tant pour les membres du rectorat (deux doyens et
un secrétaire général) que pour les professeurs dans plusieurs
facultés.
Pour l’exercice fiscal 2015-2016, les UPR bénéficient d’une ligne
budgétaire propre et l’UPAG est dotée d’une allocation budgétaire de plus de 31 000 000 gourdes, soit 29 000 000 gourdes
1. Elle compte trois options : philosophie et lettres, histoire-géographie et
mathématiques-physiques.
2. Elle offre à présent deux options : gestion des affaires et sciences comptables.
pour les salaires des personnels enseignant et administratif
et 2 700 000 gourdes comme frais de fonctionnement. Cela
constitue un pas important vers l’amélioration de la situation
financière des UPR en général et de l’UPAG en particulier.
Entre-temps, l’UPAG devra développer ses capacités institutionnelles et managériales d’absorber le montant alloué. Il faut
signaler toutefois que le décaissement des frais de fonctionnement prévus pour les UPR est paralysé au MENFP.
Ainsi, l’UPAG fait partie des universités publiques en région qui
sont actuellement menacées par une crise financière et salariale.
Les professeurs commencent à manifester leur désenchantement quant à la manière dont l’UPAG et le MENFP gèrent le
personnel enseignant dans les UPR. La menace la plus critique
est celle de la perte en ressources humaines qualifiées à laquelle
l’Université devra faire face dans les jours qui viennent. Les UPR
deviennent de moins en moins attrayantes aux yeux des cadres
supérieurs du pays. Pour le moins, même les postes de doyen et
de secrétaire général offerts par l’UPAG peuvent attendre des
mois sans faire l’objet de candidatures intéressantes. Cela n’est
pas bon signe pour le développement des universités, tant sur
le plan académique que sur le plan administratif. Mais, en dépit
de toutes ces difficultés financières, une lueur d’espoir pour un
cadre juridique plus sécurisant et une allocation budgétaire plus
adaptée à sa mission fait vivre et rêver les dirigeants du réseau.
4. NOUVEAUX PROGRAMMES
ET COOPÉRATION INTERNATIONALE
Il est important qu’une université offre régulièrement de nouveaux programmes à la société. L’ouverture du programme
Child Development Associate (CDA) et la mise sur pied de nouveaux programmes de cycles courts3 pour la nouvelle année
répondent à la diversité de l’offre de programmes universitaires
tant souhaitée.
Sur le plan de la coopération avec le monde académique national
et international, l’Université maintient des rapports privilégiés
avec le réseau des universités publiques sœurs des Cayes, de
Port-de-Paix, de Jacmel, du Cap, de Fort-Liberté, de Miragoâne,
de Jérémie et de Hinche, ainsi qu’avec l’Université Quisqueya
(UNIQ). Des démarches sont en cours pour formaliser un partenariat avec l’Université du Massachusetts (UMASS) à Boston
et l’Université d’État de la Floride (FSU) à Tallahassee.
Malgré sa jeunesse, l’UPAG développe plusieurs autres types de
coopération universitaire.
• Elle est membre provisoire de l’Agence universitaire francophone (AUF), l’un des grands réseaux universitaires du
monde avec plus de 750 établissements universitaires et
centres d’études supérieures affiliés. Elle doit cependant
3. Ces programmes seront ajoutés suivant les besoins de la région.
Haïti Perspectives , vol. 5 • no 2 • Été 2016 33
Cahier thématique – Universités publiques en région
développer des programmes de master pour en devenir
membre permanent.
• De même, elle siège à la Conférence des recteurs, des présidents d’université et institutions d’enseignement supérieur
de la Caraïbe (CORPUCA).
• Elle est membre fondateur de la Conférence des recteurs,
des présidents d’université d’Haïti (CORPUHA).
• Elle a aussi été membre fondateur du Consortium international pour la reconstruction et l’amélioration de l’enseignement supérieur en Haïti (CIRSEH) incluant 8 autres
institutions haïtiennes et 20 institutions et réseaux d’enseignement supérieur des Caraïbes, du Canada, de l’Espagne
et des États-Unis d’Amérique qui collaborent afin d’améliorer l’enseignement supérieur en Haïti.
• Elle a signé un accord de partenariat durable avec la City
University of New York (CUNY) depuis 2010-2011.
• Dans le cadre d’un partenariat avec l’ambassade du Canada,
sept bourses d’études au niveau de la maîtrise ont été offertes
et octroyées à sept cadres de l’UPAG dans les domaines de la
santé publique, de la gestion, des finances publiques et de la
comptabilité. Ces bourses ont pour finalité de promouvoir
le renforcement institutionnel de l’UPAG.
• L’UPAG est sur le point de conclure un accord avec l’ambassade américaine en ce qui concerne les programmes
d’échanges et de bourses au niveau de la maîtrise et du
doctorat.
• L’UPAG est en train de finaliser un accord de partenariat
également avec l’Université Quisqueya sur un projet d’établissement d’un programme de maîtrise en sciences de
l’éducation avec une spécialisation dans le développement
de la petite enfance. Dans le cadre de ce partenariat, l’Université organisera cette année, entre juillet et août 2016,
l’Université Estivale 2016. Les professeurs proviendront
de la CUNY et de UMASS-Boston et leurs interventions
couvriront des thèmes d’extrême importance pour le développement d’Haïti, dont l’éducation préscolaire, la petite
enfance, les sciences infirmières, la santé communautaire
et le développement de l’enfant (CDA).
Le succès de ces programmes et séminaires, notamment ceux
qui sont orientés vers l’éducation et la petite enfance, servira de
leitmotiv dans la mise sur pied d’un département d’études sur
la petite enfance cohérent devant affronter la grande pénurie
de ressources humaines à laquelle le secteur du préscolaire fait
face. Pour le lancement réussi du CDA, l’Université compte
énormément sur l’expertise des professeurs de UMASS-Boston,
qui nous aideront dans les enseignements techniques et la mise
sur pied d’un laboratoire de recherche en psychopédagogie de
l’enfance. L’UPAG lancera bientôt un programme de master en
économie et gestion des collectivités territoriales.
5. CONCLUSION
À un moment de notre histoire de peuple où l’on parle de la
revalorisation de l’enseignement supérieur public, la création
des UPR répond non seulement à un besoin de notre pays de
finalement emprunter la voie de la science et de la recherche,
mais aussi à une interpellation constante de la civilisation à
s’ouvrir et à s’engager dans la voie de la modernisation, de la
décentralisation et du développement durable, qui sera obligatoirement régional, même lorsqu’il s’agit de l’approche départementaliste ou de « transversalité de la région » adoptée par nos
gouvernants. Le développement dont rêvent tous les Haïtiens
passera obligatoirement par les universités régionales, publiques
ou privées, et ne sera certainement pas « port-au-princiennement » centralisé, comme persistent à le croire beaucoup de
politiciens.
Roldano Auguste est prêtre de l’Église épiscopale d’Haïti et travaille à titre de recteur à l’Université Publique de l’Artibonite aux Gonaïves.
Juriste de formation, il finit sa thèse en criminologie (justice criminelle) à la Capella University de Minneapolis, aux États-Unis. rauguste80@
aol.com

PDF Document reader online

This website is focused on providing document in readable format, online without need to install any type of software on your computer. If you are using thin client, or are not allowed to install document reader of particular type, this application may come in hand for you. Simply upload your document, and Docureader.top will transform it into readable format in a few seconds. Why choose Docureader.top?

  1. Unlimited sharing - you can upload document of any size. If we are able to convert it into readable format, you have it here - saved for later or immediate reading
  2. Cross-platform - no compromised when reading your document. We support most of modern browers without the need of installing any of external plugins. If your device can oper a browser - then you can read any document on it
  3. Simple uploading - no need to register. Just enter your email, title of document and select the file, we do the rest. Once the document is ready for you, you will receive automatic email from us.

Previous 10

Next 10